New age

Après, les chakras, l’ère du verseau, maman gaïa, des pratiques soit-disant énergétiques, la mémoire de l’eau, les mémoires cellulaires, tout cela est en train de se fondre dans un système d’interactions avec un voyant.

Hindouisme pour tous

Un de ceux-ci explique que « ceux qui sont partis en Inde » sont revenus avec des connaissances sur l’énergétique qui se sont amalgamées avec la voyance. Les hippies sont revenus avec des connaissances occultes ? c’est presque du Blavatsky. La mémoire que j’en ai c’est plutôt un hindouisme, revisité par la Société Théosophique, le puritanisme des disciples de Ramakrishna et des gourous plutôt occidentalisés. Il y eut un yoga qui restait orienté énergétique celui de Swami Satayananda. La principale propagation en Occident, de pratiques indiennes fut le fait de groupes effectuant un prosélytisme important ce qui est contraire à un certain hindouisme. Nous sommes tellement immergés dans un société basée sur le commerce, que nous ne sommes plus conscient que nos exigences sont celles de clients : c’est nouveaux, j’y ai droit, j’ai les sous, j’en veux.

Toutefois, aller dans un pays pour y retrouver son antique savoir, c’est un peu comme aller en Grèce pour y chercher un bon philosophe. Bien que l’Orient ait su conserver des traditions très anciennes, il n’en résulte pas qu’elle soient offertes au premier venu, étranger de surcroît. Nous ne prenons pas assez conscience du fait que la diffusion de savoir est liée à des conditions implicites.

Tous ces apports, compliqués par les pratiques tibétaines et leurs divinités courroucées, modérés par la méditation de type vipassana (prendre conscience), ont continué leur chemin qui peut s’approfondir. Le plus dangereux étant l’emprise d’un gourou sur vous. « Gourou » est « celui qui amène la lumière »; parfois devenu indispensable quand il vous à plongé dans ses obscurités.

Domestiques gratuits

Une pratique répandue dans ce milieu néo-hindouiste fut le karma yoga. Rassurez-vous il ne s’agit pas de s’engager comme Arjuna sur un champs de bataille mais de faire … je ne trouve pas le mot sanscrit …le larbin. L’idée étant que dans vos vies antérieures vous avez du faire des trucs pas cool, ce qui fait que vous vous retrouvez dans cette vie pas cool (avec un maitre aussi con). Votre salut est de créditer votre compte karmique avec des bonnes actions. Les mauvaises c’est faire des trucs pour soi, égoïstes , donc logiquement le contraire, les bonnes, c’est faire de des trucs pour un autre. Ensuite, faut faire de très bonnes actions, celles que recommande le gourou local et vous transforme en humble serviteur.

Taichi chiant

Ensuite, arriva la mode du chi et des trucs chinois. La Chine en 84 n’avait plus que deux vieux moines au monastère de Shaolin, et l’on nomma des instructeurs de style externe qui provenait de l’armée pour relancer le tout. Cela fut un succès. Mais si on lit les textes de taoïste (Ni Hua Ching) réfugié aux USA, il eut une féroce répression sous Mao, et le peu de taoïstes qui eurent le tort d’être connus, se firent plus ou  moins lyncher. Le moins pire, fut la mise en camp de rééducation.Certain survécurent ( récit de Gabriel Manzur) . Avec la montée du chi et les hôpitaux magiques, l’occident s’intéressa au chikong, ce qui désigne des pratiques basées sur l’énergétique. J’ai assisté à une séances ou après des mouvements lents, un maitre place les gens en cercle et leur fait des passes avec les mains. L’effet, réel ou imaginé, est plutôt bizarre, par contre certains s’effondrent, d’autres pleurent, bondissent, imitent je sais pas quoi…La avec le chi on à commencé à s’habiller comme des serveurs de restos asiatiques et bouger les bras pour se soigner la rate, mais déjà, on commence a parler de plus en plus d’énergétique.

La suite

Comme depuis 1970, je suis curieux de tout cela,je ne m’étonne plus et après tout, pourquoi pas ? Mais sur 20 ans ont voit des vocations naitrent, suîvrent la mode, des pratiquants de chi qui mènent à l’éveil se recycler dans une forme de zumba ou obtenir des certifications de centres US. C’est un peu notre problème nous ne développons pas des traditions mais proposons de façon forcenée de nouveaux produits, qui se complètent avec des pratiques de toute la planète. Le pire c’est que les amalgames se font à partir de concept appauvris, extraits de vulgarisation de traditions plus ou moins dévoyées. On constate que les compositions de pratiques rencontre du succès comme boite à outils pour faire de bonnes affaires. Comme d’autres marchés, il y à le grossiste qui propose des stages et le détaillant qui va revendre cela avec ses compositions maisons, pour se distinguer de la concurrence. Il suffit d’étudier ce petit monde, très exposé sur youtube, pour voir des mots, ou des expressions, apparaîtrent, migrer. Le plus souvent certaines expressions viennent d’une vidéo youtube qui « fait le buzz. »

Des guérisseurs en milieu-rural

Certains ont des dons ou des secrets de famille, et souvent, n’en profitent pas financièrement. Un  magnétiseur que j’ai croisé refusait l’argent, son idée étant que c’est mal de profiter du malheur d’autrui. Dans certains milieu, ils savent déja gagner leur vie parce qu’ils sont capables de s’intégrer dans un société.

Tendance néo-ruraux

Généralement, ce sont des gens d’une quarantaine d’années qui se sont recyclés, après avoir quitté un « job super important dans une grande boite connue » (cela fait parfois un peu gros), parfois par goût ou des « conférenciers-énergéticiens » ayant commencé depuis longtemps. Ils vivent dans des baraques à la campagne qui se vendent une bouchée de pain ou se louent à bas prix, un ordinateur, et une caméra, puis s’équipent de nouveaux micros quand cela tourne. Les pièces sont grandes avec l’escalier des maisons anciennes et des bibelots spirituels comme un bouddha ou des peintures d’anges. La déco est souvent tristounette.

Sur leur site fait avec WordPress, chacun renvoie sur les autres ce qui créé un maillage étendu. Des web tv sont prise en charge par des professionnels de la communication qui « boostent » leur audiences. Ces chaînes vidéos ont une certaine cohérence autour d’une pensée magique et quand un nouveau intervenant est dissonnant, son intervention disparaît. Les commentaires sont filtrés. Quand une vidéo à du succès, on en voit d’autres qui reprennent le vocabulaire. Il se créé une évolution à partir du succès pour des particuliers en mal d’audience ou d’argent ( je ne sais pas lesquels des deux sont les pires)

Les trucs visibles :

  • des consultations à 100 euros souvent au téléphone pour des voyances ou des soins énergétiques (mon généraliste ne prend que 30 euros);
  • des conférences courtes ou séminaires de 2 jours à plus de 300 euros payable en chèques ou en espèce, « limités à 10 personnes » (quand on voit les vidéos, ils sont rarement 10).
  • un statut d’auto-entrepreneur comme vendeur à distance (CA limité à 80 000 e, fiscalités interessante avec l’abattement de 70%)). Facilement dissemblable en vendant des bibelots magiques. Un docteur vendait bien des couscoussières avec des trous formant le nombre magique.
  • en groupe faire monter la température ; généralement les cas désespérés font les « groupies » et cherchent à montrer leur soumission en abondant ;
  • se mettre dans la poche, les individus dominant du groupe, susceptibles de s’exciter ;
  • ne pas répondre aux questions : directement les placer sur un autre champ explicatif. Par exemple, si quelqu’un est bouleversé à cause d’un choc, on lui dira ta « structure bouge » ; si la réponse est nulle, on parlera de la vraie question sous l’apparente ou tout simplement d’une vie antérieure.
  • parler au groupe comme à une personne, chacun ainsi est persuadé que cela répond à l’autre et que c’est pertinent. Souvent le public est facile à décoder et son « background » est la culture new-age liée a ses échecs. Certains supposent des chauffeurs dans la salle, je crois pas que cela soit utile (cout supplémentaire) avec l’attachement névrotique de certains.
  • parler à partir de perceptions personnelles complètement subjectives ou d’impressions de sentiments, de ressentis. Comme un ressentis n’est pas contestable, la critique est difficile.
  • parler des changements de pratique comme liés à des changements vibratoires de la Terre, ou d’autres événement cosmiques que le voyant à lu dans le fond d’une bouteille de Beaujolais bio.

Les effets

Difficile de savoir dans l’ensemble, l’effet que cela fait. L’ennui c’est que l’on entend des voyants donnant des avis, qui vont être pris comme des directives. A leur décharge, les patients posent des questions contenant la réponse qu’il veulent ou confirmant les illusions qu’ils entretiennent à leur sujet. Un des effets positifs, c’est que l’on se retrouve dans une ambiance de nudisme psychologique,  de bienveillance qui créé une atmosphère particulièrement chaleureuse. On n’est pas loin du « love-bombing » des sectes. On peut retrouver, de façon atténué, cela dans certaines formes d’aikido, ce n’est pas anormal en soit mais cela change complètement la réception de ce qui se passe. Faut juste se rendre compte que ce n’est pas le gourou qui à créé l’effet, mais la situation inhabituelle.

Par contre, pour des avis, sur des situations relationnelles c’est très dangereux, puisque le voyant ne connait pas vos proches et vos situation de l’intérieur (a tester). J’ai connu un proche qui s’est retrouvé en hôpital psy à cause de cela. En effet, certains avis, vont modifier l’interprétation de la situation que vous avez, ce qui va modifier votre comportement, ce qui va impacter la situation et valider la prédiction, etc…On ne connait des autres que l’effet que l’on à sur eux….

Au final, chacun rajoutant des concepts pris par ci,  par là pour rendre sa sauce original, on en vient à l’équivalent spirituel de  » l’apéritif du chef » ou c’est sucré mais on ne saurait dire la composition. On n’y mettrait un peu du meilleur whisky qu’il serait foutu et c’est la ou je veux en venir. En effet, étudier les pensées orientales et la sociologie qui les rend compréhensibles, nous permettrait d’ouvrir des portes à nos vies qui s’avèrent bloquées passé un certain stade de confort. Maintenant si l’on mélange du Lopsang Rampa avec du Castaneda, et du Vedanta ou du Bouddhisme théravada, c’est sur que cela va pas forcément donner envie d’approfondir ces deux derniers.

Pour finir, sur les effets, j’ai connu quelqu’un qui avait un don de soulager la douleur et des collègues recouraient à lui. Cela veut dire que certains ont des dons qui semble bien réels et j’en conclus que bien des personnes peuvent avoir des dons et l’envie de s’en mettre plein les poches, manipuler les autres. Ceux qui ont une bonne vue n’ont pas honte d’être champion de tir. J’ai bien peur que ces business vont complètement discréditer tout médecine parallèle et même les recherches sur certains dons qui sont bien réels. Le fait de « voir » des choses que les autres ignorent ne signifient qu’on interprète mieux les éléments perçus. 

La fiche wikipédia est assez exhaustive -> ICI

Quelques ficelles du métier

Expériences inhabituelles

 

Posted in Spiritualité, Tout